DES SITUATIONS QUE NOUS NE VOULONS PLUS
DES SITUATIONS QUE NOUS NE VOULONS PLUS

Laissez vos commentaires de soutien sur cette page ou faîtes nous part de vos remarques. Cela nous interesse...

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • Michel (samedi, 21. février 2015 17:23)

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ce site. La rue est effectivement particulièrement sale.
    C'est incroyable, on est en plein centre ville, à deux pas du futur projet de réaménagement de l'hôpital Madeleine porté par la ville d'Orléans;

  • Fred (mardi, 24. février 2015 20:08)

    Bonjour,
    je viens de découvrir ce site (très bien fait) qui fait ouvrir les yeux sur ce qui se passe en centre ville.
    Bon courage, on vous soutient !

  • Aïcha (dimanche, 01. mars 2015 11:37)

    Bonjour,
    La situation de délabrement, de la rue, située au cœur de notre ville, est purement scandaleuse!
    Que font nos élus?
    Bravo pour ce combat juste et nécessaire!

  • Lahais (mardi, 03. mars 2015 10:13)

    Bonjour, locataires depuis quelques années d'un appartement très agréable dans une résidence tout aussi agréable et calme (arrière cour) de cette rue, nous envisageons cependant de quitter ce
    quartier au plus vite si rien n'est entrepris. Et pourtant, nous projetions l'achat d'un appartement dans cette résidence. Ce projet est évidemment abandonné! Voilà comment les municipalités laissent
    un quartier se "ghettoïser"....je pourrais ajouter à la liste des détritus, quelques os de poulet devant le restaurant près du 29 bis et les touffes de cheveux devant le coiffeur...Je vous laisse
    imaginer quand il pleut...

  • Bastien (jeudi, 05. mars 2015 13:48)

    Beaucoup d'éléments (commerces, rue, ....) sont prévus d’être revus dans le cadre de l'aménagement de ZAC carmes madeleine mais c'est bloqué par la justice pour l'égo de quelques uns sur l'alignement
    de la rue des Carmes. C'est pas de la faute de la Mairie.
    D'après les photos il n'y a qu'à coté du transformateur qu'il y a un gros problème, sur le stationnement sauvage en s'attaquant à son origine (latino café, IVM, pharmacie, mosquée, les TRAFICS, ...)
    ont réglerait une grande partie du sujet.

  • Charles M. (vendredi, 06. mars 2015 15:30)

    Bonjour,
    moi je suis un locataire de l'immeuble du 32 boulevard Jean Jaures, j'emprunte donc la rue Porte St Jean ainsi que la rue des Carmes pour aller en centre ville et tout le long de cette voie c'est
    vraiment la cour des miracles. Insultes pour une cigarette, harcèlement d'une jeune fille ou j'ai du intervenir, détritus, racailles qui traînent et regardent mal, bref une déchetterie a ciel
    ouvert.
    Je ne parle même pas de l'impasse St Jean (ma fenêtre donne juste dessus) ou la musique est mise a plein volume dans les voiture, j'ai également assisté a une bagarre à cet endroit.
    Ah oui j'ai aussi assisté a un lancé de couteau juste devant moi (rue des carmes) au moment ou une voiture de police patrouillait.
    finalement l'endroit est un peu à l'image de ce que devient la France je trouve.
    communautarisme et encrassement

  • Geraldine (samedi, 07. mars 2015 15:28)

    Bonjour,
    J'habite aussi le quartier depuis plusieurs années et certains propos me dérange. Ne faisons pas de stigmatisation. Oui, la rue est sale car certaines personnes non aucun amour propre mais pas de
    généralité s'il vous plait.
    Ceux qui salissent ne sont pas tous du quartier, les clients des magasins n'ont aucun respect, ainsi que les propriétaires des magasins qui savent pas emballés leurs ordures ou utilisez les poubelles
    des autres.
    Je constate que c'est plutôt le début de la rue qui pose problème, j'habite plus haut et il y a moins de soucis malgré comme certains peuvent le dire, il y a des logements sociaux.
    Des bagarres, des trafics il y en a dans d'autres quartiers car la population fait la fête...
    Oui c'est scandaleux que la mairie ne fasse rien car cette rue n'est pas centrale pour la belle vue d'Orléans comme peut l'etre la rue jeanne d'arc etc

  • Solenne (dimanche, 15. mars 2015 15:03)

    Bonjour,
    je travaille fbg st jean et je passe depuis de nombreuses années par cette rue pour aller au centre ville,
    cette Rue porte st jean est pour moi, un voyage hors du temps, surprenant et totalement en décalage par rapport à la ville d'Orléans.
    Orléans s'embellit d'année en année, toute la ville est très agréable.
    Alors à quand l'initiative pour améliorer cette rue qu'elle fasse partie, elle aussi d'une belle ville?

  • Michael (lundi, 16. mars 2015 15:17)

    Bonjour,
    Je confirme et j'appuie les constatations des utilisateurs de ce site, il est nécessaire d'agir pour le bien du quartier et de la ville.

  • JM (samedi, 21. mars 2015 11:05)

    JM
    Bonjour,
    Dans le même ordre d'idées, je vous demande instamment de ne pas oublier la propreté de la rue des Bons Etats qui est devenue le lieu de prédilections des déjections canines et des dépôts d'ordures
    sauvages.

  • boucheron annick (samedi, 21. mars 2015 19:43)

    je m'associe à tous les commentaires des riverains pour cette rue la plus répugnante qui soit sur Orléans. Inadmissible. A cela s'ajoute les problèmes de circulation. Que fait la Police Municipale
    dans le secteur ? il faut parfois jouer des coudes pour rentrer chez soi en voiture.

  • Claude Lafoy (lundi, 23. mars 2015 12:54)

    Bonjour,
    Merci de donner l'occasion aux riverains de la rue Porte St Jean de s'exprimer sur ce site remarquablement bien réalisé.
    Installé dans cette rue depuis 1989, j'ai malheureusement, malgré de nombreuses lettres personnelles et/ou de pétitions, essayé sans succès d'alerter la mairie sur l'évolution regrettable de la rue.
    Le bruit, la saleté, la haine, les trafics, donnent une couleur bien sombre à ce qu'était ce quartier dans les années 80/90. Ce qui est d'autant plus navrant, c'est que beaucoup de belles
    réalisations ont été faites dans le reste de la ville. Pourquoi avoir laissé une telle dérive de la rue alors que sa réhabilitation avait été envisagée?

  • Edouard (mercredi, 25. mars 2015 01:18)

    Bonjour, je suis passé dans cette rue récemment pour me rendre au centre ville. Je me suis demandé si j'étais à Orléans ou bien dans une cité parisienne ! Rue ou le manque d'hygiène est flagrant qui
    donne une très mauvaise image de la ville. On se croirait au moyen âge ! C'est bien dommage. Bon courage aux riverains !

  • Claude (dimanche, 29. mars 2015 13:55)

    La dégradation de cette rue a commencée dès le début des années 2000. D'une façon spectaculaire. J'habitais cette rue depuis 1983, j'ai vécu cette mauvaise évolution, j'ai essayé de tenir. En
    désespoir de cause, j'ai capitulé car les désagréments allaient en s'amplifiant et j'ai déménagé. Trop de nuisances, de saletés, de comportements indignes d'un centre-ville comme Orléans. Nous nous
    sentons comme délaissés par les autorités, les problèmes et l'atmosphère sont tellement flagrants qu'ils ne peuvent pas passer inaperçus. Chaque fois que des amis étrangers à cette rue venaient me
    visiter, ils étaient vraiment stupéfaits par l'environnement. Plusieurs de mes anciens voisins ont eux aussi migrés bien avant moi et je dois reconnaître que je suis obligé de comprendre leurs
    décisions. Toujours avec l'espoir que la situation va s'améliorer mais "comme sœur Anne" je ne vois rien venir !!!

  • Armelle (lundi, 30. mars 2015 20:20)

    Je rejoins tout ce que je viens de lire. J'habite au début de la rue du faubourg saint jean, je passe donc tous les jours dans cette rue.
    Ce n'est vraiment pas agréable et je regrette de n'avoir pas à coté de chez moi une rue plus attractive tant du point de vue commerces que du
    point de vue visuel. J'ai aussi assisté à une bagarre lors d'un de mes passages où j'étais avec mes enfants en bas âge...
    Maintenant je
    passe rue d'illiers même si c'est un petit détour. Quel dommage de laisser cette rue se dégrader.
    Je vous soutiens !

  • Franck (lundi, 30. mars 2015 23:14)

    J'habite le deuxième tronçon de la rue de Limare et, à moindre mesure, nous sommes touchés par cette paupérisation, le manque de civisme (les poubelles restent dehors) et les déchetteries sauvages
    (carrefour Illiers/Limare pourtant équipé d'une caméra!).D'accord avec l'ensemble des sujets exposés, je suis solidaire avec ces exigences légitimes. Félicitations à vous d'occuper le terrain en
    étant force de propositions.

  • Georges (samedi, 11. avril 2015 10:37)

    Bonjour, oui tout est plus que vrai mais les quelques commerces présents essaient de rentabiliser avec le type de clientèle présente dans la rue. Problème d'anarchie car ils boivent et fument dans la
    rue...Normal. Je dois choisir quand rentrer ma voiture car le "bateau" est toujours squatté. Un comble: une fois garé devant chez moi...miracle une amende à ma voiture. Et le tribunal a suivi.
    Pouf...

    Mais après 20h j'essaie de ne plus sortir: Honte à nos élus qui n'habitent pas ici bien entendu. J'espère que les RG (anciens) font bien leur boulot car il y a de quoi se renseigner...

    Enfin notre immeuble perd de sa valeur bien sûr. Dommage pour essayer de louer. Il a fallu que j'en évacue moi-même. Je n'ai plus d'état d'âme désormais.

  • Kalkidi (mercredi, 15. avril 2015 20:37)

    Bonjour,
    Je suis commerçant depuis 6 ans dans la rue des Carmes.

    Il y a beaucoup de violence dans cette rue et il ne faudra pas s’étonner si un jour quelqu'un est retrouvé mort !

    Ici il ne faut pas être choqué, il y a beaucoup trop de trafiquants de drogue, trop de voleurs…Les gens ne respectent personne ici et la police ne fait rien du tout.

    Il y a bien des patrouilles mais les policiers restent dans leur voiture et ne descendent même pas, j’en suis témoin !

    C'est bien dommage !

  • stabb (lundi, 27. avril 2015 21:22)

    La saleté est effectivement un problème. Oui, je suis entièrement d'accord ! Mais c'est loin d'être la seule rue dans ce cas à Orléans, proche ou non de la rue des Carmes.

    Il ne faudrait pas stigmatisé non plus. Il m'est arrivé plusieurs fois de rentrer tard dans la nuit par la rue des Carmes, seule, vers 3h du matin sans rien m’arriver pour autant. Si quelqu'un me
    demande une cigarette, je lui réponds oui ou non, mais je ne l'ignore pas, il n'y a rien de plus offensant que d'ignorer les gens.

    Oui, il y a des tas de problèmes, j'en conviens, mais attention toutefois à ne pas dériver vers l'obscurantisme ! Augmenter les loyers pour avoir des résidents plus "aisés" ? Et les gens qui n'ont
    pas les moyens ? Qu’en fait-on ? On les met dans des HLM ghettos à l'extérieur de la ville, bien loin du regard de la petite bourgeoisie ?

    Cela étant, certaines de vos revendications sont tout à fait légitimes, sur les conditions sanitaires notamment, pour le reste, je me devais de répondre, en tant que riveraine.

    Je passe régulièrement par la rue des Carmes et je n'ai jamais eu de soucis. Et pourtant, j'ai déjà été victime d'une agression sur Orléans... En pleine journée, au milieu de la foule, en pleine
    gare. Comme quoi, le "danger" n'est pas toujours ou on le croit !

  • M. Coupeau (samedi, 16. mai 2015 19:38)

    Je rejoins tous les commentaires, voilà déjà plus deux ans que mon appartement est en vente toujours le même refrain, belle résidence mais l'extérieur (la rue porte st jean est sale , fait peur )
    pendant ce temps là je perds de l'argent.
    J'ai essayé de le louer même discours que fait la municipalité ? Elle me déçoit ....
    Il faut réagir au plus vite il y a URGENCE

  • Jean-Paul (samedi, 16. mai 2015 19:40)

    Je signale au passage que la photo du 27 avril n'a pas été prise rue de Limare mais rue des Grands Champs, très belle rue au demeurant, mais qui connaît son lot de problèmes dès qu'on s'approche de
    la rue des Carmes... La rue de Limare souffre suffisamment pour ne pas en rajouter.

    J'habite dans cette rue depuis bientôt 15 ans et je n'ai pu que constater le dépérissement inexorable de ce quartier laissant la place aux trafics en tout genre et à l'arrivée d'une population
    attirée par des logements peu onéreux car devenus difficiles à louer. Le scandale n'est pas que les pauvres existent c'est que la municipalité se contente de cette situation tant qu'elle ne déborde
    pas sur les beaux quartiers rénovés à grands frais pour attirer le touriste... Assurer la mixité sociale, l'hygiène et la sécurité font partie des missions d'un maire. Le moins qu'on puisse dire
    c'est que dans notre quartier on est loin du compte.

  • Julie (samedi, 16. mai 2015 19:44)

    Je passe dans cette rue matin et soir pour me rendre à mon travail et rentrer chez moi.
    J’avoue dans un premier temps ne pas me sentir en sécurité dans cette rue.

    En ce qui concerne des déchets à même le sol cela me répugne... je suppose que les riverains sont dépassés par tout ça !

  • GUERTON (samedi, 16. mai 2015 20:03)

    Simone
    Je passe régulièrement dans cette rue pour me rendre en centre ville, il faut faire attention ou l'on met les pieds , crachats, crottes de chiens détritus qui tombent des poubelles

  • Marie (samedi, 16. mai 2015 21:39)

    Je souhaite bon courage à tous ceux qui résident dans cette rue, les passants, car en effet, c'est loin d'être agréable quand je passe exceptionnellement dans cette rue. Bon courage à Tous

  • demitrius (samedi, 16. mai 2015 23:21)

    Il y a une dizaine d'années, j'avais discuté avec un policier qui m'avait dit que la rue des carmes était une zone de non droit, tenue par des trafiquants en tout genre et que la police y allait
    quand même faire des rondes pour montrer qu'elle ne lâchait pas le morceau mais c'était purement visuel, car elle est impuissante volontairement ou pas d'ailleurs. C'est toujours le même problème :
    la délinquance. Quant à la propreté, elle relève de l'éducation, et bien évidemment, ils n'en ont aucune.

  • Bibi (dimanche, 17. mai 2015 00:20)

    Pour habiter à proximité et voir ce triste spectacle tous les jours ou presque sans que rien ne change, je comprends et partage votre colère.
    Nous avons eu des problèmes similaires à quelques pas de là : rue envahie de containers à demeure sur les trottoirs et donc impossibilité de circuler sur ceux-ci, amoncellement de poubelles à côté
    des bacs, sacs, cartons, mobilier en tous genres déposés là à défaut de partir en déchetterie.
    Les ordures appellent les ordures, c'est un cercle sans fin... et les rats finissent par investir le coin également.
    En 18 mois, j'ai interpelé à 8 ou 10 reprises le service des déchets de l'agglo (photos à l'appui des canapés, cartons, poubelles, sacs éventrés, containers, etc.) pour lui demander d'intervenir,
    sans succès, jusqu'au jour où une interlocutrice a pris le problème à bras le corps. En un mois, tous les bacs ont disparu, et les habitants de la rue semblent depuis se discipliner. Tous, à
    l'exception d'un immeuble (enfin sans doute d'un habitant d'un immeuble), qui persiste à inonder la rue de ses poubelles et dépôts en tous genres, quel que soit le jour. Personnellement, j'aimerais
    bien que la mairie use enfin de son pouvoir de police, établisse des procès-verbaux et dresse des amendes, une bonne fois pour toutes.
    Certes, la misère est là, mais si elle permet de comprendre pourquoi les immeubles se dégradent, elle n'explique et ne justifie pas ces dépotoirs à ciel ouvert.
    En l'espèce, la situation montre surtout un triste manque de civisme de quelques uns, qui à eux seuls, parviennent à pourrir toute une rue voire un quartier. C'est très dommage !

  • Vincent Posada (dimanche, 17. mai 2015 10:50)

    Bonjour, C'est tout le quartier Carmes qui se dégrade d'année en année à croire qu'il y a une volonté ou au moins un laxisme à laisser périr ce quartier. Sentiments d'insécurité, traffic de drogue en
    pleine rue, insalubrité, manque de civisme, propreté des rues... la liste et longue... trop longue ! Que font nos élus ?

  • Laurent (dimanche, 17. mai 2015 18:02)

    J'emprunte régulièrement la rue Porte Saint-Jean et surtout j'avais une grand-mère qui a résidé à proximité pendant de nombreuses années, jusque dans les années 80. J'ai gardé le souvenir d'un
    quartier où il faisait bon vivre, avec de nombreux commerçants. Je ne peux que que déplorer sa dégradation depuis des dernières décennies. J'espère que l'aménagement de la ZAC des Carmes va permettre
    de lui redonner un nouveau départ. Il faudrait aussi que certains abandonnent leur "angélisme des bonnes consciences lointaines". Pour ma part, je reconnais volontiers que pour rien au monde je ne
    viendrais habiter actuellement dans le quartier des Carmes. Puisse ce constat évoluer!

  • Joëlle PERRIN (dimanche, 17. mai 2015 19:07)

    Bonsoir,
    Je découvre ce site et je félicite ses auteurs sur sa réalisation. Riveraine de la rue des Carmes depuis 30 ans, je ne peux que constater et confirmer tout ce qui a été dit précédemment, hélas !! Une
    grande partie de ces problèmes seraient rapidement résolus si la mairie, ainsi que je l'ai à de nombreuses reprises suggéré aux élus, se décidait enfin à toucher au portefeuille en verbalisant
    sévèrement toutes les incivilités dont les auteurs sont facilement repérables, car ce sont toujours les mêmes !! Pour le reste, je suis d'accord sur les principes de : rénovation complète de la rue
    concernée, de l'offre commerciale, de logements, et sur l'éradication obligatoire, nécessaire et urgente de tous les trafics existants. Bravo à tous. Vous avez tout mon soutien.

  • Mohamed (dimanche, 17. mai 2015 21:45)

    Avec mon épouse nous avons été dans l'obligation de quitter ce quartier, et notre superbe appartement :( La dégradation a été très rapide, en 3 ans seulement, ils nous a été impossible de rester plus
    longtemps. Mauvaises odeurs, saletés, gens qui urinent dans la rue, cartons, poubelles...un vrai dépotoir. Sans compter le bruit... Quel manque de civisme et de savoir vivre ! Vraiment malheureux que
    la municipalité ait abandonné ce quartier, que nous avons quitté à regret.

  • Guillaume (lundi, 18. mai 2015 10:13)

    Bonjour,

    Habitant rue du Faubourg Saint-Jean, je suis contraint, pour aller travailler ou ne serait-ce que pour me divertir, de choisir entre la rue d'Illiers ou la rue Porte Saint-Jean pour me rendre dans
    l'hyper-centre rapidement.

    Un calvaire tant ces rues semblent délaissées... Le quartier Dunois est en pleine rénovation, il me semblerait profitable d'étendre ces requalifications jusque là.

    D'autant plus que les rues perpendiculaires à la rue d'Illiers profitent toutes d'une requalification. Laisser ces deux tâches dans le paysage gâchent tous les travaux d'embellissement faits jusque
    là.

  • Cécile (lundi, 18. mai 2015 14:56)

    Bonjour,

    Je réside rue Porte St Jean depuis 6 mois et je cherche à quitter cette rue très activement.
    Effectivement, entre saleté et bruit cela devient insupportable.
    Plusieurs fois par semaine, nous sommes réveillés la nuit par des hurlements qui perdurent et des bagarres! Il faut le vivre pour le croire.
    A aucun moment, je n'aurais imaginé une telle dégradation et un tel incivisme dans cette rue.

  • Manaranche (lundi, 18. mai 2015 19:06)

    Alain (18 mai 2015)
    J'habite rue de Limare(1ère partie entre Carmes et Illiers) et j'observe malheureusement depuis quelques années une augmentation préoccupante des incivilités,des dégradations,des trafics de drogue,de
    l'insalubrité avec des dépots permanents d'ordures ménagères à différents coins de rue sans que cela n'émeuve à priori nos élus.En aout 2013,j'ai alerté à plusieurs reprises la conseillère municipale
    représentant le quartier:aucun résultat tangible.Comme le propose Joelle,je partage sa suggestion de verbalisation comme le prévoit,me semble-t-il,un arreté municipal du printemps 2013 relatif aux
    dépots sauvages d'ordures ménagères.Il suffit de l'appliquer puisqu'il existe !Dans l'intéret général,merci donc à nos élus de faire ce pourquoi ils ont été mandatés.

  • claudine (mardi, 19. mai 2015 17:56)

    j'habite rue porte st jean,depuis que le café chrétien s'y est installé mes voisins et moi même vivons un vrai calvaire. insultes de personnes ivres, bouteilles abandonnées devant notre porte et j'en
    passe.la vitrine peinturlurée (je pensais qu'il y avait obligations à ce sujet) et en période de fermeture des sacs poubelle pour recouvrir celle- ci. je souhaite vivement partir mais malheureusement
    j'ai acheté cet appartement. je passe tous les jours rue des carmes et depuis qu'elle a été refaite il n'y a pas de comparaison avec la rue porte st jean qui ressemble à une déchetterie.Alors à quand
    les travaux !!!!

  • Bibi (mardi, 19. mai 2015 22:07)

    Nous avons le même problème de dépôts sauvages d'ordures sur le trottoir avec les mouches et les rats qui investissent le coin (à 300 mètres de la place du Martroi).
    Après de multiples alertes pendant 18 mois (cf. mon message précédent), l'agglo s'est saisie du problème, mais a dû passer le relais : signalement à la mairie de proximité et à la police municipale,
    photos à l'appui. Résultat : on attend toujours que ces quelques individus qui pourrissent la rue au nez et à la barbe des habitants soient verbalisés.
    Je trouve inadmissible ce déséquilibre des droits et devoirs de chacun :
    je me trouve en "zone d'intérêt patrimonial historique particulier" et me vois de fait imposer portes et fenêtres en bois, couleur des volets, d'être en périmètre "ravalement de façades obligatoire"
    et qu'en contrepartie, la municipalité ne fasse pas SA partie du job, à savoir assurer ma tranquillité et même mieux : garantir la salubrité des lieux.

  • Nathanael (mercredi, 20. mai 2015 10:29)

    C'est à un point tel, que récemment j'ai convaincue ma mère qu'elle ne devait pas accepter un logement dans cette rue. Le quartier des carmes est de plus en plus crasseux et malfamé. C'est bien
    dommage.

  • Pascale (mercredi, 20. mai 2015 14:56)

    Bonjour et merci aux initiateurs de ce site. En plus de la saleté il faut éviter parfois les crachas de ceux que l'on croise ainsi que passer devant des réunions de personnes qui installent leur
    salon dans la rue l'été; tout est permis la police ne leur dit rien !!! mes locataires ne restent pas longtemps !!!

  • Danielle (jeudi, 21. mai 2015 09:02)

    Bonjour,
    Je réside rue Croix de Bois et je confirme les détritus, la saleté, le stationnement sauvage, l'irrespect, également des propositions de drogues, même en pleine journée, etc ...

    J'ai interpellé la Mairie à plusieurs reprises avec photos à l'appui : peu de changement.

    Une dégradation de ce quartier qui n'incite plus à y vivre ...

  • J.J. (vendredi, 22. mai 2015 16:45)

    Bonjour et félicitations aux concepteurs du site internet qui est d'une qualité exceptionnelle. J'apporte ma contribution aux commentaires déposés par des résidents ou usagers de la Rue Porte St Jean
    pour faire part de mon profond écœurement à constater chaque jour l'état de saleté de la voirie, de dégradation du bâti, d'accumulation d'ordures et de misère qui plane à chaque pas dans cette rue.
    Je suis, entre-autres, abasourdi de voir les hôtes du "Café Chrétien", faisant appel à la mendicité, alignés sur le trottoir, profitant de l'exposition ensoleillée, cigarette d'une main, boisson de
    l'autre, étalant paresse et refus d'insertion sociale. Ah! quel spectacle! Alors que tant d'employeurs sont en vaine quête de main d'œuvre. Un seul espoir : que l'arrivée d'antennes de l'Université
    et la restructuration du site Porte Madeleine puissent entraîner un profond remaniement de la structure urbaine de ce quartier et d'autres conditions de vie pour les résidents.

  • Martina (lundi, 25. mai 2015 16:24)

    Pour ma part, je n'y vais plus dans la rue des Carmes depuis plus d'un an.

    Appréciations désagréables des hommes au passage des femmes...et petits bruits de bouche déplaisants.

    Pas sympa du tout !

  • D.J (mercredi, 27. mai 2015 23:41)

    Bonsoir, nouvelle dans la région j'ai trouver un petit appartement rue Porte Saint Jean :( !!! J'ai beaucoup de regret et souhaite déménager au plus vite de ce quartier car drogue, poubelle sur les
    trottoir, nuisance, etc.... Je paie un loyer de 650€ pour un 45M2 ceci est inadmissible surtout pour vivre dans ses conditions! Heureusement que le reste de la ville est juste magnifique car je
    serais partie en courant! Je ne sais même pas comment expliqué à ma famille l'état de mon quartier j'ai très honte et je demande à ma famille de ne pas venir me rendre visite pour l'instant! Je vous
    remercie pour la création de ce site en espérant que cela fasse bougé les choses :)

  • Charles M. (dimanche, 14. juin 2015 13:16)

    Second commentaire pour signaler un nouvel incident récent, je me suis fait insulter pour n'avoir pas donner de cigarettes à 3 personnes rue des Carmes.

    Ah oui, tiens, c'est marrant la poubelle incendiée que l'on voit en photo, c'est moi qui avait appelé les pompiers...

  • Claude (mercredi, 08. juillet 2015 22:01)

    Bonjour,
    Hier, j’ai assisté à la réunion publique organisée par les élus d’Orléans dans la salle Eiffel d’Orléans. Beaucoup de remarques ont été faites qui portaient presque toutes sur la sécurité, les
    insultes, les poubelles, la drogue, le bruit, etc.
    Combien d’années faudra-t-il avant que nos élus réagissent ?
    Certes, il y a bien eu des changements importants dans Orléans, mais principalement dans les beaux quartiers ; pour les autres beaucoup de promesses !! Comme l’on sait, les promesses rendent les fous
    joyeux….

  • Bibi (jeudi, 09. juillet 2015 22:05)

    J'ai toujours un peu honte lorsque, au sujet des déchets et bacs à ordures qui inondent trop régulièrement ma rue (hypercentre, Chappon/Saint Paterne, à 3 minutes de la place du Martroi),
    j'interpelle et réinterpelle l'agglo qui me répond "on ne peut plus rien faire sinon transmettre à la mairie de proximité et la police municipale qui viendra verbaliser, si tant est qu'elle retrouve
    les responsables". Car je me sens un peu privilégié de vivre là où je vis, et me dis qu'il y a finalement peut-être plus grave que des poubelles qui jonchent ma rue en permanence. Et puis
    non...
    J'ai honte lorsque je vois les nombreux touristes qui y passent en ce moment observer ce triste spectacle, lorsque je vois les personnes en fauteuil ou les mères de famille obligés de circuler sur la
    route parce que quelques personnes ne connaissent pas le sens des mots "civisme" "savoir vivre" "salubrité" et occupent les trottoirs de leurs dépôts en dépit du bon sens.
    Parce qu'il y a des rats, des mouches, des poubelles, des odeurs... je subis tout ça, moi aussi.
    En fait, c'est ça : j'ai honte...

    Pourtant, je me souviens bien avoir reçu l'année dernière quelques jours avant les élections municipales un tract de Serge Grouard promettant la reprise de toutes les rues de mon quartier selon les
    mêmes modalités que la rue des Grands Champs ainsi que l'amélioration de la gestion des déchets... Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent, sans doute.... :(

    J'ai honte et parfois j'ai peur, de plus en plus d'ailleurs... J'habite ce quartier depuis 10 ans, j'aime (aimais ?) cette atmosphère pas comme les autres, mais observe depuis quelques mois une
    dégradation très forte de mes conditions de vie, et pour ma part des conduites de contournement de certains coins (ce que je n'ai jamais fait avant) à cause des tombereaux d'insultes de ces gens qui
    s'exonèrent des règles de savoir-vivre, de ces chiens non tenus en laisse qui nous attaquent, mon chien et moi, me menacent verbalement ET physiquement (les propriétaires assumant des propos du type
    : "le coin est assez grand, je n'attacherai pas mon chien, allez vous promener ailleurs"), de ces automobilistes qui mettent ma vie en danger plusieurs fois par jour car ils ne jugent pas nécessaire
    de respecter le code de la route, passent aux feux rouges, accélèrent à l'orange (tentez de traverser le boulevard Rocheplatte à l'un ou l'autre des feux... Vous aurez conscience de risquer votre vie
    à chaque instant), roulent à 80km/h dans nos rues étroites de l'hypercentre, téléphonent au volant, lorsque ma voiture est vandalisée à maintes et maintes reprises sans que rien ne bouge.
    Pourtant oui : la police municipale est là et visible, je la croise 20 fois par jour, à toute heure du jour et de la nuit.

    J'aime Orléans, plus que beaucoup d'Orléanais sans doute, mais j'avoue n'avoir jamais vécu ça avant... Une sorte d'incrédulité et de stupéfaction m'envahit peu à peu...
    Les choses pourront-elles s'améliorer un jour ? J'en doute, vraiment, et de plus en plus.

  • Patrick (lundi, 13. juillet 2015 20:46)

    Bonjour,
    Ayant pris connaissance de vos revendications et du constat désolant de ce que vous subissez, je pense que l'idée d'un jumelage de nos quartiers (j'habite la Prairie à St Jean de la Ruelle qui
    connait des situations comparables et chroniques) pourrait permettre de lever aussi la question prégnante de la responsabilité de l'Aggl'O parmi les divers pouvoirs publics qui n'assument pas leurs
    rôles de régulateurs.
    Les dérives et comportements irresponsables liés au manque d'éducation ou de respect des lieux de vie sont largement favorisés par le laxisme et la langue de bois des diverses autorités municipales
    et étatiques.

  • lancelot (mercredi, 15. juillet 2015 09:18)

    le point commun à toutes ces photos sur les dépôts sauvages constaté c' est que les habitants du quartier prennent les trottoirs pour une déchetterie. Un manque de civisme envident de certains .

  • Benoit (mercredi, 15. juillet 2015 11:59)

    Bonjour,

    J'ai vécu 12 ans rue des Charretiers et mon constat est sans appel : une très nette dégradation du cadre de vie au fur et mesure que les boutiques fermaient rue des Carmes. Le seul commerce
    florissant est celui du trafic de drogue. La requalification de la rue des Carmes et de la rue Porte Saint-Jean doit être une priorité. Quant aux comportements sans gêne et l'absence de civisme, il
    est nécessaire de verbaliser systématiquement, la prévention ayant ses limites.

  • Visiteur (mercredi, 15. juillet 2015 13:26)

    Bonjour,
    Suivez Rue Porte Saint-Jean sur Google Map pour voir ces poubelles et détritus!
    Courage à vous,
    Un visiteur de passage à Orléans (qui n'y restera pas)

  • videau (mercredi, 15. juillet 2015 18:43)

    Je suis allez plusieur fois dans cette rue c est une honte des gens qui parlent tres fort qui sont saoul drogué la rue est sale je n ai meme pas envie de retourner dans cette rue c est une honte pour
    la ville d orleans monsieur le prefet ou monsieur le maire osseriez vous habitez ce quartier je n ai jamais vu orleans comme ca et j ai 60 ans

  • viviane Seigne (jeudi, 16. juillet 2015 15:51)

    Je réside rue d'Illiers et déplore l'état de saleté d'une rue qui pourtant avait été rénovée il y a une bonne dizaine d'années.
    Les amis qui viennent me rendre visite, sont surpris lorsque je leur parle du projet de quartier qui loin de l'affichage "Saint Germain orleanais" s'apparente plutôt à Belleville

  • Vivreaorleans (dimanche, 19. juillet 2015 11:02)

    Bonjour à tous et félicitations pour votre initiative...

    J'ai moi-même participé aux diverses réunionites pour les commissions de quartier organisé par la ville.

    Je n'y vais plus en tant qu’acteur, pour la simple raison que les réunions avec l’élu de quartier étaient purement formaliste, un peu comme quand on demande l'avis d'un enfant et en décidant
    forcément le contraire...

    Pour la rue de l'Ange nous avons étés témoins de batailles rangées entre communautés Africaines, Turcs et Tunisiens toutes les semaines... Troublions d'une bonne 15ène d'individus, qui venaient
    "régler leurs comptes" à coup de barre de fer ou plots de bois sous nos fenêtres en pleine nuit...Pas une semaine, n'était calme...

    Nous étions survoltés et en limite, de nous mettre nous aussi, dans la bataille pour régler nous même les comptes...

    Finalement, notre entente entre voisins, nous avait permis d'être reçus par l’élu à la sécurité de l'époque, avec l'appui de l’élu de quartier...
    J'ai personnellement été reçu deux fois, par l’élu à la sécurité qui s'est vu accueillant et très à l'écoute...
    Mes doléances de l'époque ont été entendues et comprises, enrichis de témoignages vécus qui ont permis à la Police de faire son travail avec efficacités dans notre rue...

    Menacé à plusieurs reprises, j'ai porté plainte au bureau de Police Nationale en l'étoffant de quelques informations sensibles pour la vie du quartier.

    Aujourd'hui, grâce à notre ténacité, notre vigilance, nos témoignages judicieux... Les "Malfras" se sentent moins chez eux dans rue de l'Ange ou nous habitons...
    Le bas de la rue est "enrichit" d'une caméra, installée en corniche à 16 mètres de hauteur, pour bien "arroser" la rue de l'Ange mais aussi la rue d'Angleterre pour l'accès aux écoles...
    Le haut de la rue de l'Ange, enrichit lui aussi d'une caméra qui arrose la rue de l'Ange dans l'autre sens... et le point chaud Dealers de la rue des Carmes...

    La fermeture de l'épicerie SAWAL à côté du défunt hôtel Acadien à verrouillé de façons curatives cette zone où l'on devait se faufiler entre les Dealers, les guetteurs, les buveurs invétérés de
    bières... Il y avait un groupe de dix personnes, quasi-permanent en journée... avec bien sûr, une rigole de pisses le long du trottoir qui finissait par arriver jusqu’en bas de la rue de l'ange en
    fin de journée...

    AUJOURD'HUI, dans cette rue, un semblant de calme est revenu comme par le lointain passé...
    Des troubles ont lieux sporadiquement, plus, par défaut d'éducations de gens qui se moquent bien de nos mœurs...

    Pour purger un quartier.. il ne faut pas compter que sur la bonne volonté de la Police... Le riverain lui doit se prendre en charge, il est bien plus efficace que la police qui ne peut pas être là en
    permanence... Se faire l'écho des trafiques divers... Se faire l'écho de témoignages vivant auprès de la police en désignant avec force les coupables...

    Réfléchissons ensemble... Ce sont toujours les mêmes... qui font toujours les mêmes choses... avec la même impunité... UNIQUEMENT parce-que les riverains en général, se limite à être mécontent du
    voisinage... sans la volonté farouche de changer les choses...

    Quand on est plus dans "le préventif"... il faut passer au "curatif"... Les témoignages, les plaintes à la Police Nationale portent un jour ou l'autre des bons fruits...La police ne fait rien, si un
    dépôt de plainte n'est pas fait...

    Un grand nombre de trouble fait sont dans la nature, uniquement, parce-que personne n'ose porter plainte...

    Pour les dépôts sauvages en ville, très souvent, un voisin a vu faire... mais ne dit rien... Pour ne pas passer pour « un raciste » ou un « un délateur»… Il y a toujours « le profiteur » qui est
    toujours là pour nous le rappeler… pour qu’il puisse continuer ses magouilles tranquille.
    Il est temps que chacun se réveille et se prenne en main, pour que la peur, change de camps...

    Personnellement, si je vois des individus s'asseoir sur Notre République, je leur en explique les règles avec courtoisie...Si je suis simplement "écouté" mais "pas entendu"... je passe ensuite à la
    vitesse supérieure en agissant auprès des officiers de l'Ordre... en désignant les coupables...

    Je ne vais tout de même pas m'excuser de vivre en France...

    Je vous incite tous à en faire de même...C'est ça qui fait notre force... pour faire avancer les choses...

    On est tous de passage provisoire sur cette terre... On se souvient toujours de ce qui a été fait... rarement de vagues promesses...

    Agissons tous avec nos petits moyens... Chaque travail individuel est une force de plus...
    La police, n'est qu'un accessoire de plus pour faire avancer le schmilbic...

    En un autre temps, j'avais créé ce petit site qui n'a plus été actualisé depuis bien longtemps mais qui permets à chacun, d'imaginer ce que chacun peut faire dans son coin à divers degrés...

    http://client.pagesperso-orange.fr/vivreaorleans/


    Je signe bien sûr la pétition St-Jean...

    Salutations.

    vivreaorleans

  • Alexandre (lundi, 20. juillet 2015 23:55)

    Bonjour,

    J’ai beaucoup de choses à dire sur ce quartier. Je me suis fait insulter par des jeunes Roumains sans papiers qui m’ont insulté parce que je ne voulais pas signer leurs papiers !
    Je me suis également fais accoster à plusieurs reprises par des dealers en pleines journée mais aussi menacer et insulter place de Gaulle par mes voisins sous prétexte de leur avoir demander de ne
    pas se garer devant notre garage dans la mesure où cela est interdit ! Ils déposent comme d’autres leurs ordures n’importe où notamment dans la rue des charretiers ! Avec leurs familles ils prennent
    toutes les places de la rue avec leurs voitures sans s'occuper s’il y a des habitants qui ont besoin de places pour leurs voitures.
    Sans compter les alcooliques qui urinent partout, les défections des chiens sur les trottoirs…Etc, etc.

    Ce quartier me dégoutte il serait temps de chasser les mauvaises personnes pour renforcer la sécurité du quartier et de rénover et d’abattre les bâtiments de la rue des Carmes !

  • Lydia (mardi, 21. juillet 2015 11:40)

    Ayant habité 4 ans rue Porte Saint Jean, j'ai malheureusement assisté à la lente dégradation de cette rue et du quartier en général: poubelles débordantes, nuisances (nuit ET jour), incivilités et
    j'en passe. J'en étais même arrivée à prendre le tramway de De Gaulle à Croix Morin pour ne pas passer par la rue des Carmes, lieu de trafic et d'agressions verbales (surtout envers les jeunes
    femmes). Je trouve cela dommage que la ville laisse ce quartier dépérir ainsi, le faisant passer d'un quartier populaire à un quartier mal famé.
    Courage aux habitants!

  • Bibi (mardi, 21. juillet 2015 22:11)

    La semaine dernière, j'ai entendu des bruits suspects dans un immeuble inoccupé en face de chez moi (dans notre quartier Carmes, n'oubliez pas). Deux jours plus tard, je vois des personnes
    s'introduire dans le bâtiment en ouvrant un volet et en passant par la fenêtre.
    J'appelle la police municipale en lui expliquant le problème. Manque d'enthousiasme de l'agent de police qui me dit : "on va essayer d'envoyer une patrouille". Qui n'est JAMAIS passée, je m'en
    doutais, ils se seraient arrêtés chez moi s'ils s'étaient déplacés...
    Confirmation de la bouche même du propriétaire de l'immeuble le lendemain que j'ai fini par retrouver pour l'informer de tout cela et qui a lui aussi contacté la police municipale suite à mon
    appel...
    D'ailleurs, tiens, cette même semaine dernière, c'est trois véhicules en stationnement qui ont vu leur essuie-glaces brisés, sur le trottoir (la mienne épargnée, pour une fois).
    Pas d'intervention pour des squatteurs, pas d'intervention pour des actes de vandalisme, alors vous imaginez pour nos "petits" problèmes de poubelles... ?
    Et sinon, y'a des caméras partout dans Orléans et puis une adjointe explique il y a 10 jours que 4500€ d'amendes ont été dressés pour les ordures ménagères... Sérieusement, vous lez voyez les actes,
    vous... ?
    Alors oui, je partage le point de vue de "Vivre à Orléans" : chacun doit se retrousser les manches, et pas seulement quelques uns d'entre nous qui passent actuellement pour des empêcheurs de tourner
    en rond un peu réac' !
    Tout le monde doit s'y mettre, vraiment !

  • marie-S (dimanche, 26. juillet 2015 11:13)

    Un vrai grand merci aux concepteurs de ce site qui nous permettent de croire à un début de tentative de solidarité, pour au moins ne pas laisser la situation empirée. La malveillance a pignon sur rue
    dans de nombreux quartiers d'Orléans et semble s'installer en toute impunité, quelque soient les façades. Constater puis contacter police, mairie, syndic, bailleurs pour voitures endommagée, tapage,
    dégradations, entassements de détritus, menaces, ne sert à rien d'autre que de se sentir isolé en pensant qu' ici, "bien vivre ensemble" c'est peut etre faire "c'qu'on veut".

  • Michel et Noelle (lundi, 27. juillet 2015 23:19)

    Nous découvrons votre site suite à l'article paru dans la Rep du 27/07/2015, enfin nous ne sommes plus seuls ! propriétaires d'un petit immeuble situé rue de Limare nous constatons la dégradation de
    la situation de ce quartier et alertons sans aucuns résultats (poubelles, ordures à même le sol, trafics de drogues, agitation nocturne, bagarres). Résultat : 4 appartements vides alors que certains
    cherchent désespérément un logement ! nous soutenons votre action, et nous pensons que plus nous serons nombreux, plus nous aurons des chances de faire que ce quartier redevienne un quartier où il
    fait bon vivre ensemble.

  • Delphine (mercredi, 29. juillet 2015 10:39)

    Je découvre ce site. Propriétaire dans le quartier, je ne peux que constater la dégradation du cadre de vie. Et l'inaction des pouvoirs publics. Pour autant une partie de la solution proposée
    consiste à virer les pauvres et les populations d'origine étrangère. C'est inacceptable, ce n'est pas ça la République. Les pauvres et les immigrés ont parfaitement le droit de vivre en centre-ville,
    d'y installer des commerces qui correspondent à leurs besoins.
    Ils ont aussi le droit d'avoir un quartier rénové et un cadre de vie agréable.

    Reste donc à ce que la police fasse son boulot pour que le respect des règles soit expliqué et imposé à ceux qui par incompréhension et/ou incivilité confondent voie publique et dépotoir. Oui ça
    demande plus de moyens que dans les quartiers bourgeois, et ça rapporte moins politiquement, mais non ça ne justifie pas de virer ces gens. L'intégration c'est l'accueil de l'autre dans sa
    différence, la découverte de sa culture, et en exigeant de lui le respect des règles qui s'appliquent à tous.

    Pensez à inclure des représentants de ces populations-là dans ce comité de riverains, ça apportera des idées efficaces et plus d'auto-discipline. Sinon c'est une mini guerre-civile de quartier, ni
    plus ni moins.

  • Bibi (mercredi, 29. juillet 2015 19:58)

    Ma question est : comment est-il possible de produire autant de déchets en permanence ?? Vous en jetez souvent, vous, des meubles, des canapés, des matelas ? Vous mettez dix sacs sur le trottoir à
    chaque ramassage ? Combien de personnes vivent dans ces copropriétés insalubres ?Et elle trouve quoi la mairie lorsqu'elle ouvre les sacs (ce qu'elle prétend faire, n'oublions pas...). Sans doute une
    nouvelle et triste illustration de notre société d'hyper consommation...

    Et je vous rappelle que C.E. Lemaignen a communiqué le mois dernier sur la réduction prochaine des passages des services de déchets alors qu'on ne s'en sort même pas avec l'existant. Est-ce bien
    opportun si vous ne nous garantissez pas qu'en contre-partie, vous verbaliserez ceux qui ne respectent pas les règles ?

    Et sinon, ce matin puis ce soir encore, j'ai -comme tous les jours (véridique)- manqué de mourir sous les roues de véhicules qui ont grillé les feux rouges sur le boulevard. Ils ne s'arrêtent pas :
    ils foncent alors que les piétons sont déjà sur la chaussée.
    Alors de temps en temps, un rescapé lâche un "connard", mais c'est tout : on se dit qu'on a encore survécu, cette fois-ci.
    On va les poser quand, les radars de feux rouges des deux côtés de la place Gambetta (médiathèque & rue Bannier), sur le boulevard Rocheplatte, sur le boulevard Jean Jaurès ? On attend qu'il y
    ait un mort, moi par exemple ?

    Qu'il s'agisse des poubelles qui pourrissent ma vie ou de ceux qui me mettent en danger tous les jours dans le centre-ville, il est pour moi question de la société dans laquelle on vit. C'est ça le
    monde que l'on a crée ? C'est chacun pour soi ?
    Ils attendent quoi nos élus orléanais pour se bouger, préserver ma sécurité et la salubrité publique ? Quel est le message que l'on renvoie lorsque l'on peut tout faire sans que personne ne vous
    rappelle les limites que l'on a posées ?

    Je crois que ces deux exemples de 'nos' quotidiens à tous démontrent que la prévention et la sensibilisation derrière lesquelles il est trop facile de se retrancher ont fait leur temps.
    Personnellement, je milite pour que l'on passe à la sanction, la vraie.

  • Michel (jeudi, 30. juillet 2015 08:29)

    Bonjour,
    Je souhaite réagir sur le message envoyé par Delphine juste avant.
    Je ne crois pas avoir compris des auteurs de ce site qu'il était nécessaire de "chasser les pauvres de ce quartier". Il convient plutôt de chercher une meilleure mixité en concentrant moins les
    difficultés sociales sur un même endroit.
    Cela signifie un meilleur équilibre entre les populations aisées et moins aisées.
    Pour cela, il faut que nos élus prennent en compte réellement la situation (et il est temps !!!) et s'attaquent au cœur du problème.
    Que de temps perdu ! Quand est ce qu'on arrêtera les discours politiques ? Quand est ce qu'il y aura une réelle volonté de changement de la part de nos élus ? QUAND ???

  • Bibi (jeudi, 30. juillet 2015 21:43)

    Delphine : je partage votre point de vue, mais comme Michel, je n'ai pas lu non plus que la demande des membres du collectif est de demander "aux pauvres" et/ou "aux étrangers" d'aller vivre
    ailleurs.
    Je crois que chacun demande la même chose : qu'on se saisisse du problème et qu'on améliore le cadre de vie de chacun, quels que soient ses moyens ou son niveau de vie.

    Les copropriétés insalubres de la rue des Charretiers, de la rue des Turcies et autres cachent, on le sait, des marchands de sommeil qui logent dans des conditions minables des gens qui n'ont même
    pas les moyens de revendiquer autre chose que les quelques mètres carrés dans lesquels ils s'entassent à plusieurs.
    On le sait, mais alors, que doit-on faire : laisser les bâtiments de dégrader, doit-on en faire des zones de non-droit ? Elle est là, notre humanité ?
    Parce qu'à défaut de mini-guerre de quartiers, on est déjà je pense, dans un conflit de valeurs entre ceux qui aspirent à "vivre leur quartier", prônent le rétablissement d'un lien social, de valeurs
    de vivre-ensemble, et ceux qui survivent.

    Que l'on soit clair, je fais moi aussi partie des "propriétaires consentants" qui ont CHOISI de vivre durablement dans ce quartier, aussi parce qu'il a, je le crois et l'observe tous les jours, une
    âme particulière, justement de part et grâce à son indéniable mixité.
    Je l'ai choisi il y a près de 15 ans sans jamais l'avoir regretté.. Sauf que j'observe depuis des mois et des mois une inexorable dégradation de cette valeur essentielle du "vivre ensemble".

    D'ailleurs, venez dans ma rue du quartier Carmes : elle subit elle-aussi le dépôt d'ordures permanent, le stationnement sauvage, les tags, les pisseurs compulsifs sur nos façades, certains de ses
    immeubles sont squattés sans que la police ne trouve à y redire (relisez mes messages précédents).
    Et pourtant, pas de copropriété particulièrement délabrée, pas de trafics de drogues sous mes fenêtres, une mixité sociale -puisque c'est le terme à la mode- il me semble plutôt réussie, de belles
    demeures et d'autres bien plus modestes.
    Ce n'est donc pas l'affaire des des riches contre les pauvres ou des gens d'ici contre les étrangers ou les commerces communautaires, puisque les même problèmes se posent ici sans que le tableau soit
    a priori apocalyptique.

    Comme chacun ici je crois, j'attends depuis des années et aujourd'hui avec beaucoup de colère que les pouvoirs publics remplissent leur part du contrat qui nous lie, ni plus, ni moins.

  • marie-S (vendredi, 31. juillet 2015 19:08)

    Mon appartement se situe rue des Turcies. Je ne sais pas si "le pisseur" désinvolte est riche ou pauvre, si le conducteur qui roule sur un trottoir en ricanant mange avec ses baguettes, ses mains ou
    sa fourchette, si le tapageur fréquente pole-emploi, fac, usine ou bureau, si le "déposeur" de déchets en tout genre est noble ouvrier ou bourgeois. Je vois surtout des gens se moquer des autres, par
    jeux parfois(insulter une vieille dame, c'est drole), par paresse (pourquoi chercher une place de stationnement), par vanité(pas question de ramasser la crotte de mon chien) etc,etc L'indifférence,
    le silence, la peur ou la lacheté contribuent aussi à rendre un espace de vie désagréable je pense. Nous grimaçons devant des situations révoltantes en laissant souvent éclater notre colère dans nos
    chaumières. Je comprends une phrase de bibi "tout le monde doit s'y mettre vraiment"

  • Chantal (mercredi, 05. août 2015 12:36)

    Bonjour,
    Merci aux créateurs de ce site particulièrement bien conçu et qui permet de laisser les habitants du quartier s'exprimer et donner leur ressenti.
    Je constate comme d'autres que ce quartier est entièrement laissé à l'abandon par nos élus. Aucune fête de la musique dans le quartier des Carmes chaque année, aucune fête de Loire..Rien de
    rien.

    Au dernier mandat, on nous a aussi promis comme le faisais l'élu au quartier actuel que ce secteur serait réhabilité. Le résultat on le connaît ! Rien a changé ou presque ! Sauf pour le quartier
    Bourgogne et Chatelet !
    Aujourd'hui encore, on entend une petite musique similaire de la part des élus..."Attendez, vous verrez en fin de mandat".
    Je crois que si ces élus devaient faire tout ce qu'il disent faire en fin de mandat, toute la ville serait refaite entièrement entre 2019 et 2020 !
    Cela fait déjà 8 ans qu'on nous promet des choses ici...Mais rien ne vient !!!!
    Les recours de la rue des Carmes ont bon dos et tout le monde sait que c'est une posture politique pour ne rien faire ici !
    Messieurs les élus soyez à la hauteur de vos paroles et de vos engagements ! Dans un an, c'est la période de mi mandat. Il est grand temps d'agir, autrement, tout le monde se souviendra le jour ou
    vous nous solliciterez de nouveau en 2020 !!!

  • Chaumeny Hélène (jeudi, 03. septembre 2015 09:45)

    Bonjour,j'habite la rue des Carmes depuis 9 ans en tant que locataire d'abord et propriétaire depuis 2011,je trouve que vous ne parlez pas assez de l'insécurité et tout particulièrement des
    incivilités faites aux femmes.J'ai 46 ans,certes je suis blonde et je me fais aborder agressivement au moins 4 fois par semaine!!!!Traverser la place De Gaulle est devenue une épreuve :les hommes
    sont assis sur les marches de la sécurité sociale,les pots de fleurs,les bancs du tram guettant le moindre passage féminin.Cette situation s'est aggravée cette dernière année rendant la situation
    surréaliste:j'hésite maintenant à me mettre en jupe ou en robe!!!! imaginez ce que doit vivre une jeune fille!!!Devons nous nous habiller en burka pour vivre dans ce quartier?La sécurité et le
    respect sont des notions fondamentales bafouées en plein centre ville!!!!!

  • Fred (dimanche, 06. septembre 2015 17:29)

    Une caméra plongeante vers la rue des Bons Etats on se rendra compte que cette petite rue bien à l'abri sert de dépôt de canette de bière et d'urinoir. Le matin les odeurs remontes.
    Merci pour cet excellent site.

  • BOCQ (mercredi, 09. septembre 2015 00:20)

    Personne ne parle ouvertement du bar tabac de la rue Porte Saint Jean qui occasionne de nombreuses nuisances. J’observe depuis peu la vente d’arme aux abords du bar qui vient de rouvrir. Galère ! De
    même, des poubelles sont régulièrement présentes dans l’impasse Saint Jean ou des personnes urinent sans gêne.

  • Claude (jeudi, 19. novembre 2015 11:08)

    Un nouveau phénomène se développe et s'amplifie de plus en plus: celui des "pisseurs de rue". J'ai interpellé dernièrement l'un d'entre eux rue Stanislas Julien qui ostensiblement "s'exprimait" un
    jour d'école vers 10h sur le mur en face de l'école Roger Toulouse .A ma violente réprobation, celui-ci, m'a répondu avec un mélange de haine et d'ironie, qu'il payait des impôts ,ce qui lui donnait
    le droit de satisfaire ses besoins de cette manière. A ce jour c'est la quatrième fois (en particulier rue des bons Etats) que j'ai observé et réprimandé ce manque de civisme provocateur. Jusqu'où
    irons nous dans le laisser faire et l'abandon de ce quartier ?

  • rigal (lundi, 01. février 2016 11:31)

    Non seulement les rues d'Orléans sont toujours des "vides greniers", des "vides crottes", des "vides mollards" et des "vides poubelles", mais en plus, toutes les places de stationnements seront
    payantes avec: "des tarifs avantageux pour les résidents". Ce nouvel "avantage" est paru dans l' Orléans-mag et l' initiateur de l'article invite les concernés à se rendre à des bureaux qui
    n'existent pas ou pas encore(?). Les pouvoirs publics ont ils décidé de taxer des citoyens avec désinvolture et mépris? ou l' amateurisme serait-il un nouveau "logiciel" de gestion? Ou est: L'
    "Autorité à la tête de l'administration de l'État qui veille au respect et à l'application (toutes les applications?)des lois votées (toutes les lois?) sur le territoire national".

  • alain (mercredi, 10. février 2016 13:31)

    Ou en sont les travaux rue de l'image ?

  • Greg (dimanche, 09. avril 2017 18:35)

    Je viens juste de traverser la rue des carmes
    Il était 16h et je n'ai jamais senti un tel sentiment d'insécurité
    On m'a accosté trois fois pour de la drogue l
    On m'a menacé car n'étant pas fumeurs je ne pouvais donner dès cigarette j'ai vu une rue sale ou les trottoirs ètait recouvert de crachât les murs de trace de chaussures et il n'était que 16h si j'avais traverser cette rue à 20h je ne serais pas là pour en parler

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Site sur le quartier Carmes Madeleine Saint Jean à Orléans en centre-ville, à destination des habitants et touristes